Seuls au monde (© Julien Benard)