Le rêve n’est plus permis (© Sandra Fastré)