Cœur de velours (© Julien Benard)