Après moi le déluge (© Julien Benard)